banner

Algérie : mort d'un étudiant subsaharien

Written by

PROSPÈRE Ndudzo était un jeune zimbabwéen, étudiant en master II en électronique à l’Université Badji Mokhtar d’Annaba en Algérie.

L’année 2019 était son ultime entant que étudiant boursier de son état, tout heureux de rentrer dans son pays avec le fruit de ses durs labeurs ; son diplôme. Et il en fut ainsi, mais sans le diplôme de Master en poche. Plutôt de la plus tragique des manières.

Cette nuit alors qu’il revenait de la superette du quartier avec son compagnon de palier, le « Warrior » venu défendre brillamment les couleurs de sa nation rencontre le chemin du briseur de rêves, la mort. Il fut brutalement poignardé à la cuisse par trois bardots qui pris la fuite aussitôt qu’is étaient venus.

PROSPÈRE sera traîné par son camarade jusqu’au milieu du bitume afin que les usagers les voient et s’arrête pour leurs apporter de l’aide. Hélas cette aide ne viendra jamais des passants. Et comme le camarade dans un élan d’espoir avait contacté les urgences ; ceux-ci viendront plus d’une heure plus tard alors que le jeune homme plein de vie et d’espoir voyait son rêve défilé devant sa face et son sang se vider de son corps.

Ndudzo décédera des suites de sa blessure le lendemain alors qu’il avait été finalement admis à l’hôpital.

Ce jeudi 07 février 2019, ses camarades de l’université d’Annaba et la Communauté subsaharienne en Algérie protestaient pour dénoncer cette énième forfaiture qualifiée de « trop ».

On entendait également les manifestants réclamés plus de sécurité, de justice et d’égalité de la part des autorités et de la société civile algérienne.

Bedel GNABLI RLF

Article Tags:
· ·
Article Categories:
SOCIETE

Comments are closed.

Shares