banner

Côte d'Ivoire : l'Etat ivoirien réprimande fortement les enseignants grévistes

Written by

Grève des enseignants de l’université, l’Etat prend des sanctions à l’allure d’intimidation
Les premières sanctions de la crise qui secoue l’université Félix Houphouët Boigny de Cocody sont tombées.
Selon une source proche de la Coordination des Enseignants et Chercheurs (CNEC), quatre de leurs membres ont été révoqués de leurs postes. Tandis que, sept (07) autres enseignants ont été suspendus.
Une décision qui pourrait faire perdurer la crise au sein de la plus grande université publique de la Côte d’Ivoire.
Pour rappel, la présidence de l’université et une branche du syndicat de la CNEC sont opposés à un bras de fer concernant le paiement des heures complémentaires.
Le syndicat a annoncé une grève d’un an pour une reprise des cours académiques en février 2020. Image : protestations du personnel enseignants de l’université Félix Houphouët Boigny
Bedel Gnabli 

Article Categories:
INFOS · SOCIETE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Shares