banner

Tunisie-migration : le cinéma pour briser les barrières

Written by

Yao c’est le titre du film qui était à l’affiche ce jeudi 8 aout 2019, au siège de la MDM, dans le cadre de la série de projections-débats autour des questions de migration et d’asile.
 
 C’est la chaleureuse salle de la  bibliothèque au sein de la Maison du Droits et des  Migrantions à Tunis, pour la circonstance transformée en salle de cinéma qui recevait son petit monde, pour la projection du film réalisé par Philippe Godeau avec le célèbre acteur Omar Sy. Un public attentionné, plongé pendant 1 heure 45 minutes dans un voyage culturel et éducatif. Ils étaient subsahariens, tunisiens et européens pour partager ces moments. Tant bien que le film relève des clichés sur l’Afrique, le public à plutôt relativiser, chacun expliquait son expérience personnelle lors du débat.  

Balkis Essid Chargée de mission sensibilisation Pôle Développement – Maison du Droit et des Migrations

L’objectif du pôle de sensibilisation de la Maison du Droits et des Migrations à travers ces projections-débat est une manière de faciliter l’intégration dans migrants en Tunisie. Il est important pour nous d’inviter des migrants, mais aussi la société civile tunisienne.
La thématique migratoire est toujours au cœur des Cinés Asile. Nous recherchons plus l’aspect culturel, l’interculturalité est mise en avant dans le choix des films que nous proposons au public et nous pensons que Yao est un bon film qui répond à ses différents points.
Je me réjouis du débat qui a suivi la projection, ceci démontre l’intérêt du public. On pouvait entendre des avis divers sur des questions de rites et traditions et pour nous qui ne sommes pas subsahariens ce sont des choses qu’on ignorait sur la différence culturelle entre certaines ethnies du même pays.

Quant à Nkouengue Noessi Frank, étudiants camerounaise en Droit,  il se dit satisfait du film, qui est  tourné en Afrique et plus précisément au Sénégal.
J’ai été fasciné par l’histoire de l’acteur qui venait pour la dédicace de son livre et se retrouve à la recherche de ses origines. Ce film véhicule des valeurs propres à l’Afrique à savoir l’hospitalité, la chaleur humaine, la spontanéité.
L’initiative est louable, car cela permet de casser les préjugés et aide vraiment à l’intégration et surtout permet aux tunisiens de connaitre nos cultures.
 
Certains sont restés plus longtemps pour continuer la discussion même après le débat.
Comme quoi ce fut une expérience interculturelle extraordinaire.
Dobe Aboubacar 
Contactez la rédaction : contact@rlf-media.com
 
 

Article Tags:
· · ·
Article Categories:
SOCIETE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Shares