Tribune – Tchad : Succès Masra, l’homme qui veut transformer le Tchad

0
974
Source | Google images

Economiste de formation, ce jeune de 35 ans qui a étudié en Europe va décider de rentrer dans son  pays natal, avec une énergie nouvelle ; celle de tout transformer.

C’est un diplômé de science Po Paris qui va démissionner de ces fonctions à la Banque Africaine de Développement, en 2017 pour se consacrer exclusivement à la vie politique de son pays, qu’il dit tant aimé. Très actif sur les réseaux sociaux, le jeune homme propose une alternative nouvelle sur l’échiquier politique qui est en net rupture avec celle déjà proposé jusqu’ici par une opposition à bout de souffle et qui puis-est gérontocrate. C’est un projet qui se veut fédérateur et transformateur que le  Docteur Succès Masra propose, une République du développement intégral, là où  tous les filles et fils du Tchad auront droit au chapitre, avec un accès au service de base (eau, l’électricité, santé, nutrition…), une révision de la constitution et des institutions avec notamment la suppression du poste de premier ministre ou encore le retour à 35 ans comme âge minimal pour briguer la présidence de la république. Il souhaite de part ces actions et propositions redonner goût à la chose politique, susciter en la jeunesse le sentiment d’appartenance en une nation fière et forte, qui a besoin de tous ces enfants pour faire redémarrer tous les secteurs de la vie économique du pays. Il en appelle dans toutes ces tournées tant  à l’intérieur du pays qu’à l’étranger, la participation intellectuelle de ces compatriotes, en proposant des solutions transformatrices pour faire sortir le +235 de l’ajustement structurel et ainsi permettre au pays d’atteindre le niveau de développement qu’il mérite. Si la diaspora suit son parcours avec intérêt, au pays sa venue suscite autant de curiosité que de railleries.

Sa jeunesse, son manque d’expérience de la chose politique lui est très souvent reproché. Tancé de vendre du rêve et d’avoir des propositions fallacieuses qui ne saurait trouver une véritable réussite en l’état actuel des choses au pays. Les critiques sont de toutes parts, des anciens (certains membres du parti au pouvoir et aussi surprenant soit-il, des membres de l’opposition aussi sont dans le même lot de critique) et des jeunes qui ne tarissent pas des propos peu élogieux à l’endroit du leader du parti « les transformateurs ».

Mais rien ne semble ébranler la foi de Succès Marsa qui reste figé sur le cap qu’il s’est lui-même fixé  et est persuadé d’être en train de finaliser un manifeste de la Transformation, qui définira les piliers de la République transformée.

Les transformateurs sont donc à suivre dans les prochaines échéances électorales, car  ”L’année 2019 sera marquée par la tenue des élections législatives et communales, a déclaré le président tchadien Idriss Déby Itno lors de ses vœux de Nouvel An.

Philips Tchatchouang 

COMMENTER