Walter Noumbouo reconduit à la tête de l’AESCT

0
445

Dimanche 27 janvier le bâtiment 3 de l’Université Libre de Tunis a été pris d’assaut par la communauté estudiantine camerounaise. Ils sont venus de tous les quartiers de Tunis pour exprimer leur choix de façon libre.

 

Il ne s’agit pas seulement d’élire un président à la tête de l’AESCT, mais bien plus, redorer l’image de la communauté camerounaise en Tunisie et redynamiser ses membres.      Après des débats houleux où chaque candidat a eu le temps nécessaire pour défendre son projet , place a été donné aux allocutions des différentes personnalités.                            Le président de l’Association des Étudiants et Stagiaires Africains en Tunisie ( AESAT ) Mack Arthur Yopasho qui fait office d’organe d’observation, n’a pas manqué de saluer la forte mobilisation et prodiguer des conseils d’usage.

 

Il était 16 heure quand le vote proprement dit a démarré, tour à tour les votants se succédaient pour glisser leur bulletin dans l’urne. La commission électorale indépendante présidée par Wilfred Mondo, grand artisan de cette forte mobilisation, veillant au grain pour le strict respect du processus. Notons que cette élection s’est déroulée dans plusieurs localités de la Tunisie, ce qui confirme ce grand intérêt de la communauté pour son association.

L’heure du dépouillement

C’est dans une ambiance bon enfant que le vote s’est déroulé jusqu’à 19h45, heure fatidique, chacun retenait son souffle dans la salle, quand on pouvait parfois entendre des boutades lancées avec humour à certains candidats. Les résultats de la circonscription de Tunis donnaient une légère avance au candidat Henri Phillipe Eboa, devançant ainsi ses concurrents, ceux-ci qui gardaient espoir dans l’attente des résultats des autres circonscriptions.

Les résultats, les uns après les autres, tombaient ville après ville.

Très vite le candidat Walter Noumbouo a fait une « Remontada » spectaculaire en inversant le score en sa faveur avant de damer le pion à ses adversaires avec sa large victoire dans la ville de Sousse, où il n’a laissé aucune chance à ses challengers.                 Le candidat Walter Noumbouo a obtenu 143 voix, suivi du candidat Christian Kwongang 135 voix et Henri Philippe Eboa 121 voix.

L’euphorie dans la salle

Ses partisans n’ont pas attendu la proclamation définitive des résultats pour exulter et chanter en portant en triomphe leur champion. Le vainqueur n’a pas manqué d’appeler les communautaires à l’union et à leur implication davantage dans la vie associative de la communauté. En toute humilité il a salué le courage de ses adversaires, en les invitant à travailler main dans la main.

L’AESCT en Tunisie

L’association des étudiants et stagiaires camerounais en Tunisie est l’une des plus vieilles associations communautaires en Tunisie, mais qui a souffert de mauvaise gestion et de laxisme ses deux dernières années, au point où elle était menacée de disparition.                Cette forte mobilisation des troupes sonne comme un réveil sinon une résurrection, où Walter Noumbouo le « Messi » tant attendu seul ne pourra pas tout faire et comme son slogan l’indique  » Ensemble tout devient possible « .

 

Dobe Aboubacar – RLF 

 

Contactez la rédaction : contact@rlf-media.com

COMMENTER